Dépistage enfants-ados

Votre enfant est différent, trop sensible ?

Vous vous posez la question de son potentiel intellectuel ?

C’est généralement avec l’entrée à l’école que les problèmes apparaissent. Lorsqu’un enfant est en difficultés, sur demande des enseignants, les psychologues, logopédistes et/ou psychomotriciens scolaires font un examen détaillé des compétences cognitives, langagières, psychomotrices. Mais les délais d’attente peuvent parfois être longs.

Nous pouvons vous offrir un dépistage rapide vous permettant d’avoir un 1er avis et vous aider à mettre en place un accompagnement adapté aux difficultés de votre enfant.

Bilan, accompagnement du diagnostic et soutien de la famille
Pour soutenir votre enfant et permettre à son potentiel de s’épanouir nous proposons 3 axes d’intervention :
→ des consultations d’orientation pour faire le point, évaluer les problèmes, définir si un bilan/un suivi est nécessaire, vous orienter sur les structures adaptées (150.-/séance, env. 1h)

→ une évaluation du QI (testing, debriefing et rapport dans les 15j., forfait 500.-)

soutien de la famille, coaching parental (250.-, env. 2h.)


Poser un diagnostic de haut potentiel ou de surefficience pour comprendre ses différences et ses sensibilités est important pour le développement d’un enfant, même s’il n’a pas de difficultés particulières à l’école. Cela lui permettra de se sentir mieux dans sa peau, d’avoir une meilleure confiance en lui, de faire un meilleur parcours d’études et de mieux utiliser son potentiel.

Les signes qui doivent vous faire suspecter une problématique liée à la surefficience chez votre enfant :

  • il est plus sensible que les autres
  • il est intelligent mais ses résultats scolaires sont moyen
  • il est très intéressé par certains sujets, mais pas par ce qu’on lui demande d’apprendre à l’école et ne semble pas vouloir faire d’efforts.
  • il n’a pas vraiment d’ami
  • il a toujours eu un sommeil perturbé (difficultés d’endormissement, cauchemars, terreurs nocturnes)
  • il a souvent de petits bobos (maux divers de tête, de ventre, des petits accidents)

Les enfants à haut potentiel ont besoin d’apprendre mais surtout un besoin vital de comprendre ce qu’ils apprennent et pourquoi ils l’apprennent. Leur besoin de stimulation est permanent ce qui se manifeste par une grande curiosité concernant le monde qui les entoure.

Le développement d’un enfant HP peut être compliqué. Il peut être non conformiste, ne pas montrer ses talents, être marginal, peut refuser l’école jusqu’à la phobie et avoir un parcours chaotique ; ses résultats peuvent être très au-dessous de ses capacités (même sans troubles dys- ou de l’attention associés). Un enfant HP a un grand besoin de justice et de cohérence et il a un sens éthique très développé : il peut avoir tendance à revendiquer ses droits et essayer d’imposer ses manières de faire parce qu’il se sent insécure, qu’il ne fait pas confiance à l’enseignant ou qu’il ne comprend pas le cadre proposé.

Il y a aussi des enfants HP sans problèmes particuliers, qui trouvent habituellement du plaisir à apprendre sans que ce soit une nécessité « vitale ». Ils peuvent être ouverts d’esprit et répondre de façon appropriée à des stimulations diverses et variées. En principe leur parcours scolaire se fera sans difficultés et pourra être de haut niveau. Il peut toutefois y avoir un fond d’anxiété et la confrontation entre le potentiel de l’enfant et le monde extérieur peut être compliqué d’où un manque de confiance en soi. L’enfant peut s’adapter correctement à l’école mais peut être insatisfait voire malheureux à force de « faire semblant » pour se conformer. Il peut désinvestir les études voire même avoir honte de ses capacités.
Il faut pourtant souvent peu de choses pour aider ces enfants à se sentir mieux dans leur peau, les remettre sur de bons rails et leur permettre d’exprimer tout leur potentiel.

L’adolescent surefficient n’est pas encore un adulte surefficient et n’est plus un enfant précoce, mais il peut avoir les caractéristiques de l’un ou de l’autre suivant les moments.

L’entrée dans l’adolescence d’un enfant HP va se faire plus rapidement que pour les autres au niveau intellectuel, bien que le développement physique suive la courbe habituelle et qu’au niveau émotionnel ou affectif le jeune HP puisse même être en retard.
L’adolescence est une période pendant laquelle le jeune cherche la normalité et l’appartenance, difficile donc, pour un enfant HP qui se sent différent, de trouver sa place. 

Signes à observer chez votre adolescent :

  • il présente une grande sensibilité qui peut l’empêcher de construire une bonne relation avec les autres et qui peut le faire passer pour immature
  • il a une lucidité embarrassante qui peut le faire passer pour impertinent et qui peut l’amener à se sur-adapter
  • il  a une grande capacité à anticiper qui peut l’empêcher de se lancer dans l’action
  • sa gestion trop rationnelle de l’agressivité l’empêche d’exprimer ses émotions
  • sa gestion des émotions est conditionnée par sa capacité de raisonnement en décalage avec son âge réel ce qui peut l’empêcher d’être en contact avec ses affects
  • il a une grande curiosité qui peut le mener à la frustration et son avance sur les programmes scolaires peut l’amener à s’ennuyer,
  • ses attitudes décalées peuvent en faire le souffre-douleur en classe, le marginaliser
  • sa perception d’être différent peut l’amener à en faire trop pour se conformer à ce qu’on attend de lui ce qui peut l’épuiser psychiquement
  • des difficultés d’apprentissage inexpliquées, peuvent côtoyer de grandes capacités